L’Orient, terre des mille et une nuits, de danses envoûtantes, de peaux lisses et dorées. Les femmes orientales ont toujours eu soin de se faire belles et désirables. Huiles parfumées, cheveux teints au henné, tatouages et ornements et bien sûr une peau parfaitement lisse. Leur secret ? Une épilation douce et 100% naturelle. Ça vous tente ? On vous explique tout sur l’épilation orientale, cette épilation au sucre de plus en plus plébiscitée !

Une cire qui sent si bon

epilation orientale au sucre

L’épilation orientale, c’est une technique d’épilation à la cire. Oui, mais pas n’importe laquelle. Rien à voir avec les cires froides ou chaudes aux couleurs extravagantes (et plus ou moins rassurantes) que l’on retrouve en institut ou en grande surface. Cette cire là sent comme un bonbon, a une belle teinte gourmande marron-orangé qui se pare de reflets dorés quand on l’étire.

Les adeptes de pâtisserie, ça ne vous évoque rien ? Le caramel bien sûr !

La cire orientale c’est bien ça :

  • du sucre
  • du citron
  • du miel

Quand on vous disait que c’était naturel !

Si simple qu’on peut la faire chez soi et pour trois fois rien. Mais mieux vaut d’abord l’avoir expérimentée chez une professionnelle, car tous les caramels ne sont pas les mêmes. Cette cire est un vrai régal à utiliser, mais encore faut-il qu’elle soit parfaitement réussie. Sinon, attention aux dégâts !

Si vous souhaitez vous lancer et être certaine de ne pas faire d’erreur lors de la préparation, voici une petite sélection de produits prêt à utiliser :

Comment ça marche ?

cire orientale faire soi meme

Disons que vous avez votre caramel et il est parfait, bravo. Tout d’abord, il s’utilise froid ou bien très très tiède. Le caramel chaud provoque des brûlures assez sévères, soyez prudentes.

Donc vous avez une belle boule de cire froide. Elle est d’une jolie couleur marron, douce, et ne colle pas aux doigts. Elle est même un peu dure. Il vous faudra donc l’assouplir et la réchauffer.

Pour ça, la chaleur des mains suffit. On prélève une petite quantité de cire que l’on va malaxer entre les doigts.

La pétrir, l’étirer, la remettre en boule et recommencer. En l’étirant, votre caramel va changer de couleur, il prendra une teinte plus claire et des reflets dorés ou blancs, très brillants. C’est très joli, ça sent très bon et ça détend, mais ne perdons pas de vu le but de la manœuvre et arrêtons-nous là.

Quand votre petite boule est bien tiède, bien souple, elle est prête à être utilisée.

On la pose simplement sur la zone que l’on souhaite épiler et on l’étale en appuyant dans le sens des poils jusqu’à avoir une bande de cire uniforme, bien collée.

Pour la retirer deux techniques. Enrouler ou tirer. Quand la bande est bien en place on va la retirer dans le sens opposé. On décolle l’extrémité et soit on enroule la bande sur elle-même soit on tire d’un coup sec.

Votre caramel n’est plus si appétissant maintenant qu’il est plein de poils, mais votre peau en revanche est douce et lisse !

La cire orientale peut être réutilisée jusqu’à saturation ou jusqu’à ce qu’elle ne colle plus. Quand c’est le cas, on prélève un nouveau morceau et on recommence.

Les avantages de l’épilation orientale

epilation au sucre avis

  • Pas de risque de brûlure puisqu’elle s’utilise à froid
  • 100% naturelle, pas de produit cracra sur les guibolles et respect de l’environnement
  • Une épilation très douce, adaptée aux peaux sensibles. Le citron est antiseptique et le miel nourrit la peau.
  • Facile à nettoyer, la cire s’enlève simplement à l’eau.
  • Peu coûteuse et facile à faire soi-même (une fois qu’on a pris le coup de main)
  • Aucun ustensile nécessaire, elle s’applique et se retire à la main.
  • efficacité longue durée, les poils repoussent globalement moins vite qu’avec une cire conventionnelle. Ils deviennent aussi, au fil des épilations, plus fins et moins nombreux.
  • Elle s’utilise pour toutes les zones du corps, aussi bien les jambes que les aisselles ou le maillot
  • Comestible ! Mais oui ! Si vous en avez fait plus que nécessaire, vous pouvez la conserver au frais pour une prochaine utilisation ou en faire de délicieux bonbons caramel citron !

Des inconvénients ?

Chez soi les premières utilisations peuvent être une vraie galère.

Si le caramel est trop cuit, il ne collera pas et vous n’aurez qu’un résultat médiocre sinon nul.

Au contraire si la cire manque de cuisson elle sera trop collante. Elle accroche particulièrement aux ongles et aux cheveux – je vous laisse imaginer le tableau ! Heureusement que cette cire se rince bien à l’eau !

Et lorsque la texture est bonne, le coup de main n’est pas forcément évident. Il faut donc faire preuve d’un peu de patience et de persévérance.

Mais même lorsqu’on est devenue une vraie pro de la cire orientale, il peut arriver que l’on ne s’en sorte plus du tout. Pourquoi ? C’est mystère. Comme notre recette de gâteau préféré, celle qu’on ne rate jamais. Sauf que des fois si, on la rate. Les aléas du DIY !

Au final la cire orientale, utilisée depuis des millénaires, reste une option pratique, économique et écologique pour se débarrasser des poils disgracieux. À essayer !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here