C’est décidé, vous en avez assez de devoir inlassablement perdre du temps à chasser vos poils disgracieux et souhaitez passer à une méthode plus durable ! L’épilation à la lumière pulsée vous tente mais, faute d’informations précises, vous n’avez pas encore osé franchir le pas ? Vous êtes au bon endroit ! Fonctionnement, efficacité, prix : on vous explique tout en 9 points.

1. Qu’est-ce que l’épilation à la lumière pulsée ?

Cette technique d’épilation repose sur l’utilisation d’une lampe qui dispense d’intenses flashs de lumière sur les poils. Cette lumière est captée par le pigment noir du poil (la mélanine) et se transforme en chaleur atteignant 70°C. C’est cette chaleur qui va ensuite brûler le bulbe et ainsi compromettre la repousse du poil.

2. Quelles sont les différences avec l’épilation au laser ?

Le laser et la lumière pulsée sont deux techniques voisines basées sur le même principe : brûler le bulbe du poil grâce à l’émission de lumière.

Le laser émet une seule longueur d’onde bien spécifique qui sera adaptée à la couleur de peau et de poil. La lampe flash en revanche a une action moins ciblée puisqu’elle a un spectre plus large, donc sera efficace seulement sur les peaux claires à poils foncés.

Aussi, l’épilation au laser est une technique médicale qui se pratique donc obligatoirement chez un dermatologue, tandis que la lumière pulsée peut également être proposée en institut ou effectuée à la maison grâce aux nouveaux épilateurs IPL conçus pour le grand public.

3. À qui s’adresse cette méthode d’épilation ?

Comme énoncé précédemment, pour obtenir des résultats avec cette technique, il doit exister un contraste entre la couleur de la peau et celle des poils. Dans le cas contraire, la lumière ne sera pas captée par la cible et cela n’aura aucun effet.

Cette méthode n’est donc pas adaptée aux peaux mates (naturellement ou bronzées) et noires, ni aux poils roux et blonds.

Par ailleurs, l’épilation à la lumière pulsée est déconseillée aux personnes dont le système pileux n’est pas encore mature. Il est donc préférable d’attendre l’âge de 20 ans pour les filles et 16 ans pour les garçons.

4. Quelles zones du corps peut-on épiler avec cette technique ?

À peu près toutes les parties du corps peuvent être épilées, cependant certaines sont plus réceptives que d’autres. Ainsi, les demi-jambes, le maillot et les aisselles sont les parties qui obtiennent les meilleurs résultats.

Aussi, il est déconseillé d’utiliser la lumière pulsée sur du duvet car la chaleur risquerait d’épaissir le poil au lieu de l’éradiquer. Donc à éviter absolument sur le duvet du visage, et également ceux du buste et du ventre.

5. Comment se passe une séance d’épilation à la lumière pulsée ?

Avant la séance

Étant donné que l’épilation se fait sur un poil dru en phase de pousse, un rasage de la zone concernée devra être effectué 2 jours avant chaque séance.

Aussi, il est possible de se faire prescrire une crème anesthésiante à appliquer avant chaque rendez-vous pour anticiper la douleur.

Pendant la séance

Quelques précautions sont à prendre avant de commencer. Ainsi, en plus de porter des lunettes de protection, il convient de protéger les grains de beauté, tatouages et éventuelles irritations de la peau, qui ne doivent pas recevoir de lumière (risque de brûlure).

Le patient est ensuite allongé, puis le professionnel commence à traiter la peau avec la lampe flash après avoir appliqué un gel pour améliorer la transmission de la lumière. La sensation ressentie est semblable au picotement ou à une légère brûlure pour les plus sensibles.

À la fin de la séance (dont la durée varie en fonction de la zone à traiter), une crème hydratante est appliquée pour apaiser la peau.

6. Combien de séances sont nécessaires pour obtenir un résultat satisfaisant ?

Lors d’une séance, les poils sont à des étapes différentes de leur cycle de pousse, donc seulement certains d’entre eux seront atteints par le traitement. C’est pourquoi il faut attendre en général la troisième séance pour commencer à observer des résultats.

Selon la partie du corps concernée, entre 5 et 10 séances sont nécessaires pour éliminer 90 % des poils, à raison d’une séance tous les 2 mois.

7. Existe-t-il des contre-indications ?

L’utilisation de la lumière pulsée sur le corps n’étant pas un acte anodin, il est important de prendre toutes les précautions nécessaires en choisissant avec soin un praticien expérimenté dans cette technique.

Avant la première séance, une visite médicale est obligatoire pour vérifier l’absence de contre-indications, donc si les séances ont lieu dans un institut d’esthétique, un rendez-vous préalable chez le médecin sera indispensable.

Cette méthode d’épilation n’est pas recommandée dans les cas suivants :

  • peau bronzée (naturellement ou artificiellement) ;
  • grossesse ;
  • prise de médicaments anticoagulants ;
  • prise de médicaments photosensibilisants (antibiotiques, antidépresseurs, etc.) ;
  • chimiothérapie ;
  • immunodépression ;
  • maladie du sang ;
  • diabète ;
  • épilepsie ;
  • troubles cardiaques.

Les séances étant éloignées dans le temps, le praticien doit impérativement s’assurer à chaque fois de l’absence de contre-indications.

8 Est-ce une épilation définitive ?

Sur les aisselles et le maillot, les résultats sont très satisfaisants et quasi-permanents. Toutefois, on parle de préférence d’épilation durable et non définitive, car des séances d’entretien tous les 2 ans environ sont requises pour conserver les résultats. De plus, les bouleversements hormonaux (grossesse, ménopause) peuvent influencer la repousse du poil et nécessiter des retouches.

9. Combien ça coûte ?

Plus économique que l’épilation au laser, l’épilation à la lumière pulsée représente toutefois un budget conséquent.

En effet, les tarifs varient selon les praticiens et les zones à épiler mais il faut prévoir en moyenne 50 € la séance pour les aisselles jusqu’à 350 € la séance pour les jambes entières.

Pour un investissement moindre (de 200 à 500€ en moyenne), il existe aussi des épilateurs à lumière pulsée à utiliser seul chez soi. Le résultat ne sera pas aussi qualitatif qu’avec du matériel de professionnel, mais cela reste une alternative intéressante.

Maintenant que vous avez toutes les informations nécessaires, il ne vous reste plus qu’une seule chose à faire : prendre rendez-vous chez votre dermatologue ou choisir votre épilateur à lumière pulsée parmi les meilleurs modèles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here